Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM
  • JMM

Millésime 2018 à Bordeaux

Dans sa dernière lettre d'information, Jean-Marc Quarin, critique dégustateur percutant des vins de Bordeaux, nous fait part de ses premières impressions sur le millésime 2018.

“D'abord beaucoup de pluie pendant l'hiver, puis à partir du 17 juillet une sécheresse douce qui ne quittera plus la région jusqu'à la fin octobre. À tel point que les vendanges 2018 seront les plus étalées de l'histoire des vins de Bordeaux... C'est la pluviométrie plus invisible que la chaleur et la sécheresse qui va rythmer ce millésime et sa qualité... Pour la première fois il faut se référer à la station météorologique de chaque cru plutôt qu'à une analyse généraliste de Météo-France... En somme un millésime très hétérogène où la nature m'a pas été égale pour tous."

« Cette année a connu des orages de grêle puis un développement foudroyant du mildiou avec pour conséquence une diminution des rendements qui peuvent être très significatifs selon les domaines. »

Ont été favorisés les sols calcaires qui ont un pH plus bas : le plateau de Saint-Émilion, Fronsac et Saint Estèphe. De même, les zones argileuses qui se trouvent sur le plateau de Pomerol et sur les plus grands terroirs du Médoc où les Graves reposent sur de l'argile. "Les crus ayant particulièrement bien réussi ce millésime ont en commun: la fraîcheur au nez et un éclat supérieur eût égard au millésime, des structures de bouche très pulpeuses, denses mais fondantes et aériennes sans que les tanins puissants de 2018 ne marquent la finale. »

Avis aux amateurs donc, mais attention #compagnonsgrumeurs : les volumes se révèlent bien moindres que d'ordinaire en raison de la coulure, de la grêle et du mildiou.