Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM
  • JMM

Le soleil et les huiles

Mis à jour : 8 mai 2019

Pour les amateurs de bon vin, de bonne chère et les amoureux de l'Italie, une visite à la Fèlsina à Castelnuovo Berardenga en Toscane est toujours une fête. Tous ceux des #compagnonsgrumeurs qui ont eu l'occasion de visiter cet endroit magique lors de Toscana 2017, garderont longtemps présent à l'esprit et au cœur, la dégustation d’ huiles d'olive à laquelle nous a initiés Marco Barbi, sommelier formateur de l'école des sommeliers italiens de l’huile d'olive. Il y a quelques jours Marco et Giovanni Poggiali, le propriétaire du

domaine, m’ont fait l'amitié de me convier à déjeuner avec comme surprise la dégustation du cru 2018 des huiles d'olive du domaine. Somptueuse année pleine de saveurs et de finesse que 2018 ! Cette année, le domaine s’est encore agrandi d'une parcelle dont on peut déjà déguster la première récolte d’une huile provenant d'un assemblage qui lui confère à la fois structure et élégance. J'attends avec impatience les premiers vins issus de cette parcelle.




Pour conférer suite honorable à cette dégustation, on me servit le dernier cru de la maison, le Vinsanto 2007, qui vient à peine d'être mis sur le marché . Il affiche 14° au compteur; mais pour tous ceux qui comme moi, sont un peu revenus des Vinsanto toscans souvent un peu lourds et trop sucrés, celui-ci sera votre nouveau chouchou: léger et élancé, précis et bien défini, son acidité qui persiste de longues minutes vous comblera: le soleil du printemps en bouteille. C’est LE Vinsanto dans lequel vous n’oseriez jamais trempé vos cantucci tant ce serait sacrilège !

Giovanni s’est efforcé de situer son Vinsanto à mi-chemin entre le style traditionnel et un style plus moderniste trop


souvent faussement séducteur. Il a beaucoup travaillé la question de l'élevage particulier de ce vin : il a ainsi réaménagé les greniers de plusieurs bâtiments séculaires de la zone Rancia de la propriété pour en faire des réserves d’appassimento (appassillage = séchage du raisin, fenaison) où le raisin sèche sur des planches de bambou jusqu'à fin décembre ou début janvier. Le vin qui en est issu est élevé pendant un minimum de sept ans en barriques particulières - les caratelli - de chêne, en partie français, avant d'être mis en bouteille et conservé encore un an minimum avant d'atteindre le marché.

Caratelli de Vinsanto à La Fèlsina

Il est issu à 40 % de malvasia, le reste se répartissant entre sangiovese et trebbiano. Pour mettre en valeur la vivacité de ce vin, Giovanni recommande une température de service de 11 à 12°.

Je l'imagine grandiose avec un gorgonzola servi à la cuillère sur une tranche de pain grillée, ou câlin sur un chocolat noir.

#compagnonsgrumeurs, ne boudez pas votre plaisir !

https://www.italvinus.fr/fr/vin/felsina-vin-santo-del-chianti-cl-2007-37-5-cl






De l'or liquide dans votre verre !