Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM
  • Patrice

L'ARLESIENNE DE VEZELAY


Tout a été dit ou presque sur cette St Vincent de Bourgogne 2019 à Vézelay.

En dehors de la découverte de cette jeune appellation, je crois qu'il faut retenir la parfaite organisation de la manifestation où malgré une configuration difficile (Village construit sur une colline, éternelle peut être mais colline quand même), rues étroites, sinueuses etc …) les responsables ont parfaitement réussi leur coup en installant caveaux, animations et points de restauration dans les quelques espaces disponibles parfaitement accessibles.

En fait la surprise de ce séjour, c’est la veille, le vendredi que nous l’avons eu. En effet dès nos premières visites, en plus de l’appellation Bourgogne Vézelay, nos interlocuteurs faisaient état d’un cépage, le Melon dont la production locale était confidentielle et que nous aurions beaucoup de mal à trouver puisque personne n’en avait. La journée passant, peu à peu prenait corps l'étrange histoire qui se raconte sous les voûtes de la Basilique Sainte Marie Madeleine de Vézelay :

Il y a longtemps, à une date que personne n’a pu nous préciser, des moines de la région nantaise très certainement de l'Abbaye St Martin de Vertou ou de celle de St Philbert de Grand Lieu vinrent visiter leurs frères de l’Abbaye de Vezelay. Ils en repartirent avec dans leurs besaces plusieurs plants de melon, donnés ou volés, nul ne sait. Toujours est il que ces plants qui avaient l'avantage de ne pas craindre le gel s’acclimatèrent parfaitement à Vallet et à sa région et aujourd’hui si pas grand monde ne connait le Melon, tout le monde connaît le….Muscadet !


En ce qui nous concerne, nous n’avons pas attendu longtemps avant de voir le bout de la coiffe de notre arlésienne puisque le soir même nous avons pu déguster du Melon au Restaurant « Le Cheval Blanc » à Vézelay qui l’avait à sa carte, et sans être grand clerc, je peux vous dire que le Melon et le Muscadet se ressemblent comme deux gouttes d'eau, et pour cause puisqu'il s'agit d'un seul et unique cépage !


Voilà l’histoire que je voulais vous conter.

Où finit la légende, où commence la réalité ? Peut être aurons nous un début de réponse si un jour #compagnonsgrumeurs vont visiter les vignerons du Pays Nantais.