Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM
top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJMM

Dans la famille pinot noir ...

Dernière mise à jour : 28 févr. 2022

... je demande le blanc.

Ne crois pas, mon ami, que je joue au jeu des familles, qu’elles soient sept, monoparentales ou traditionnelles, voire toutes autres.

Non, loin de là. Je savais que la vigne était d’une grande variabilité. Que son ADN était du genre primesautier voire frivole.

Donc lorsque je lis sous la plume d’ampélographes du 19ème siècle que le Pinot Noir vieux cépage bourguignon serait l’arrière-grand-père de la Syrah et le grand-père du Chardonnay je me dis qu’il serait intéressant d’en savoir un peu plus et de t’en faire part. C’est là que les choses se compliquent.

Ce post d’affirmatif devient conditionnel et prend la forme d’un appel lancé à tous ceux qui peuvent apporter quelques lumières à ce sujet en se manifestant par leurs commentaires en bas de page de ce post. Merci d’avance.


Voyons ça , cépage par cépage :

Pinot Noir : il serait originaire du nord est de la France. Pour un ampélographe du 1er siècle c’est un cépage bourguignon cultivé par les Gaulois antérieurement à l’irruption des légions romaines dans les campagnes gauloises. Je cherche à en savoir plus et découvre qu’en fait il était à l’origine cultivé par les Allobroges dans, soit en gros dans région Savoie, Dauphiné actuelle. Les Romains le nommèrent Vitis Allobrogica.


Syrah : en fait elle ne serait pas l’arrière petite fille du Pinot Noir mais originaire de la région de Chiraz en Perse, Iran actuel. Pays magnifique dont les habitants m’ont réservé un accueil d’une chaleur et d’une gentillesse qui m’ont fait chaud au cœur. Le fait de parler Français était comme un sésame. Il était assez fréquent d’entendre : ah ! vous êtes Français ! Avec de la joie dans la voix. Je m’égare et reviens bien vite à mes cépages tout en restant là-bas. J’y ai vu des vignes qui manifestement étaient destinées à la production de vin car malgré la domination chiite il existe des minorités notamment une zoroastrienne dont on tolère qu’elle observe ses coutumes. Alors Syrah, Chiraz, la phonétique plaide en faveur de cette origine.

Chardonnay : je lis que d’après une ampélographe française, il serait originaire du village du même nom. On ne peut pas être plus Bourguignon ; de plus ceci n’écarte pas une filiation Pinot Noir. J’étais rasséréné jusqu’à ce que je lise qu’en fait, il serait originaire de Jérusalem et aurait été ramené par des Templiers. Donc ???

Cette histoire est complexe et compliquée plus encore par l’intervention de l’homme qui s’efforce comme pour de nombreux végétaux de plier la vigne à ses désirs.

C’est un peu fatras, mais c'est ce que j’ai retenu de mes recherches. Rendez-vous sur « commentaires » pour corriger mes inexactitudes.

Merci d’avance.

Le Petit Barde Breton.

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page